La police genevoise s'est jointe à l'intervention (photo d'illustration).
Image: DR

Une policière grièvement blessée après une course-poursuite

Fait divers: Après une course-poursuite entre Vaud, Genève et la France, une gendarme vaudoise a été percutée par les fuyards. Le Samu français a refusé l’intervention des secours suisses.

Selon nos informations, une course-poursuite a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche, démarrant sur le canton de Vaud, avant de passer sur territoire genevois et de terminer sa course en France. Plusieurs passages de frontières ont eu lieu. Une gendarme vaudoise a été sérieusement blessée. Les services français ont refusé l’intervention des secours suisses. La victime est soignée aux HUG.

A la base de la course intervient le vol d’une caravane, que les chauffards ont tirée derrière leur voiture. La course est passée par Coppet, puis sur France, près de Divonne, avant de repasser sur Genève et de terminer sa course à Val Thoiry.

La police vaudoise a rapidement appelé ses collègues genevois afin qu’ils se mettent en ordre de bataille. «Passablement de moyens ont été engagés de notre côté», indique le porte-parole de la police genevoise, Jean-Philippe Brandt, qui confirme notre information.

Arrivée au niveau du centre commercial de Val Thoiry, une voiture de police vaudoise s’est arrêtée. Une gendarme a été grièvement blessée lorsque le véhicule des chauffards a percuté sa voiture de service. La voiture tirant la caravane a terminé sa course un peu plus loin. Deux personnes parties à pied ont été interpellées.

«Dès que l’on a été mis au courant de l’accident, on a commandé l’hélicoptère de la Rega et le 144», explique Jean-Philippe Brandt. Or, selon nos renseignements, le Samu français a refusé l’intervention des services sanitaires suisses, quand bien même ils avaient la possibilité d’être très rapidement sur place.

La victime est ainsi restée trente minutes sur le lieu de l’accident avant que le Samu français n’arrive. Le médecin français est parvenu sur les lieux, lui, une heure après. La gendarme blessée a finalement été transférée aux HUG dans un état grave.

La gendarmerie française a repris la procédure.

(A.Vaucher – TDG)