Image RTS

Luc Barthassat prêt à diriger police et transports au gouvernement genevois

GENEVE: Le conseiller d’Etat Luc Barthassat est prêt à se représenter pour un nouveau mandat aux élections cantonales de 2018. Et le magistrat PDC se montre intéressé par un département regroupant les transports et la police.

Interrogé dans l’émission Forum de la RTS dimanche, l’actuel chef du Département de l’environnement, des transports et de l’agriculture avoue toutefois que diriger un nouveau Département des transports et de la police pourrait le pousser à quitter l’agriculture et l’environnement. Un renoncement qui serait « un gros dilemme ».

Luc Barthassat, qui n’est pas encore formellement candidat à sa réélection en 2018, précise également qu’il ne pense pas faire « plus que deux législatures » au Conseil d’Etat.

Très présent sur les réseaux sociaux, le ministre PDC n’entend par ailleurs rien changer à sa façon de communiquer.

Interview de Luc Barthassat en vidéo

Volte-face sur le tram 12

Coutumier des déclarations chocs dans les médias, le chef du Département des transports genevois avait annoncé vendredi qu’il renonçait à réduire les prestations de la ligne de tram 12.

La menace, réitérée au lendemain du refus de la hausse du prix du billet des Transports publics genevois (TPG) le 21 mai dernier, avait suscité la colère jusque dans les propres rangs du PDC: un tram 12 sur deux, aux heures creuses, devait faire demi-tour aux Augustins, sans aller jusqu’à Carouge, afin de trouver les 8 millions de francs que devait rapporter l’augmentation des tarifs.

https://www.rts.ch/info/regions/geneve/8676451-luc-barthassat-pret-a-diriger-police-et-transports-au-gouvernement-genevois.html

RTS: Laetita Guinand