A terme, les missions de proximité devraient être dévolues à un seul corps de police cantonale. (Photo: Keystone/Salvatore di Nolfi)

Les jours des polices municipales sont comptés

La Cour des comptes critique sévèrement la co-existence de deux corps de police de proximité. Elle préconise une police unique sous commandement cantonal.

Manque de cohérence, missions mal définies ou encore inégalité de traitement territoriale. Le dispositif de police de proximité genevois a été durement critiqué mardi par la Cour des comptes. Elle a examiné le fonctionnement des dix-sept polices municipales (APM) et de la police de proximité cantonale, soit 362 APM et 180 agents cantonaux. Au terme d’un audit, elle préconise un corps unique d’agents armés au bénéfice d’un brevet fédéral sous commandement cantonal. Le Département de la sécurité a fait siennes ces conclusions, alors que l’Association des communes genevoises est opposée à cette évolution. …suite de l’article sur 20Minutes.ch

Rapport final de la CdC (ici)

Synthèse de la CdC (ici)