COMMUNIQUE DE PRESSE

Communiqué de presse UPCP du 26.04.2017

COMMUNIQUE DE PRESSE

Mesdames, Messieurs les journalistes,

Suite à notre Assemblée Générale Extraordinaire de l’UPCP, groupe Police, le 18 avril 2017 nous demandions l’ouverture immédiate de négociations avec le Conseil d’Etat sur les points suivants :

  • Evaluation de la fonction de policier à minima en classe 15.
  • Revalorisation de l’indemnité pour risques inhérents à la fonction.
  • Compensation financière pour le refus de la prise en charge de nos frais professionnels, tels que décrits par le protocole d’accord du 2010 (perte des débours).
  • Abandon des procédures disciplinaires pour nos 162 membres ayant participé à l’action d’octobre 2016.
  • Retrait du projet de directive sur les droits syndicaux du DSE.

Outre ces revendications, nos membres ont voté une grève pour la journée du jeudi 27 avril 2017 dès 0900 se prolongeant durant la nuit jusqu’à vendredi 28 avril 2017 à 0600, ainsi qu’une manifestation devant le DSE avec dépôt de nos médailles de police dans un cercueil. En effet, ces mesures exceptionnelles exprimaient le ras-le-bol général des troupes.

Le 25 avril, les représentants de l‘UPCP et du SPJ ont rencontré une délégation du Conseil d’Etat, composée de MM MAUDET et POGGIA. Suite à cette réunion constructive, le Conseil d’Etat a été saisi mercredi matin 26 avril par M. MAUDET et a confirmé par écrit le mandat de négociation selon les termes évoqués.

Le 26 avril, le CE s’est détérminé sur les revendications des syndicats.

Il a accepté de geler toutes les décisions qui avaient été prises unilatéralement par le DSE et qui avaient provoqué la colère des inspecteurs et gendarmes, ainsi que le préavis de grève, soit :

  • La suspension des 162 procédures diciplinaires visant les policiers ayant boycotté une formation continue.
  • La suspension du nouveau règlement sur les débours et la mise en place d’un groupe de travail entre les syndicats et l’EM Police. De ce fait l’ancien règlement fait foi durant les négociations.
  • Le report par le Chef du DSE de l’application de la directive sur les droits syndicaux ; celle-ci fera l’objet de négociaitions séparées.
  • Le maintien des conditions de rémunération des inspecteurs et gendarmes ayant vu leur classe de traitement dévaluée.

Par ailleurs, le Conseil d’Etat s’est engagé à maintenir le pouvoir d’achat actuel des policiers dans le cadre des futures négociations.

Aussi, une AGEx UPCP, groupe police, s’est réunie le 26 avril à 19h45. Les 200 membres présents ont voté pour la suspension de la grève, de la manifestation du 27 avril et ainsi débuter une négociation portant sur la rémunération globale.

Les syndicats sont satisfaits de l’apaisement et de la bonne volonté de toutes les parties de travailler dans des conditions de paix sociale, tout en espérant que les futures négociations permettront le maintien de ce climat positif.

Mesdames, Messieurs les journalistes, je reste à votre disposition pour de plus amples informations.

Sébastien Glauser

Vice-président