180902-Communiqué-de-presse-UPCP-APGVV2-728x1030 2

COMMUNIQUE DE PRESSE – Gendarme vaudoise grièvement blessée lors d’une poursuite transfrontalière

COMMUNIQUE DE PRESSE

Gendarme vaudoise grièvement blessée lors d’une poursuite transfrontalière

 

Mesdames les journalistes, Messieurs les journalistes,

Dans la nuit du 1er au 2 septembre 2018, une gendarme vaudoise a été grièvement blessée lors de l’interpellation en France, à Thoiry (01), d’un véhicule dont les occupants avaient commis un vol de caravane sur le canton de Vaud avant de prendre la fuite. Cette policière a été acheminée enurgence aux HUG et son pronostic n’est plus engagé.

Grâce à l’effort conjoint des policiers vaudois et genevois sur place, les premiers secours ont pu être portés à notre collègue et les auteurs de cette lâche agression ont été arrêtés.

Nous sommes indignés de ce nouveau cas de violence à l’encontre d’un policier. Si aujourd’hui des malfrats sont prêts à tuer un policier pour une caravane volée que seront-ils prêts à faire demain ?

Ces faits surviennent quelques semaines après la violente agression d’un policier à Genève et représente l’augmentation des violences à l’encontre de forces de Police. Il s’agit d’une problématique nationale, rappelons l’initiative de la Fédération Suisse des Fonctionnaires de Police « Stop à la violence contre les policiers » demandant le durcissement de l’art 285 CPS.

A l’époque des grands discours sur la lutte contre le terrorisme, laquelle il faut le rappeler ne repose que sur l’initiative et le courage des primo-intervenants, nous relevons la croissante desentraves à l’exercice de notre profession (Application restrictive des accords transfrontaliers, Via Sicura, nombre de procédures pénales ouverte à l’encontre de policier, psychose des sanctions disciplinaires, etc).

Nos membres au péril de leur intégrité corporelle tentent de garantir la sécurité de nos concitoyens. Outre leur santé, ils mettent également en danger leur carrière lors de ces interventions.

Nous souhaitons un prompt rétablissement à notre collègue et invitons la justice à réprimer sévèrement les auteurs de son agression.

Ce communiqué de presse émane de l’Union du Personnel du Corps de Police du canton de Genève et de l’Association Professionnelle des Gendarmes Vaudois. Les soussignés sont joignables pour toute information supplémentaire.

Marc BAUDAT, Président UPCP – 079 921 70 66

Raphael METRAUX, Président APGV – 079 726 87 55